juillet 4, 2012 0

Independence Day | It’s pool time!

By in 01 | Women, 02 | Men, 03 | From Los Angeles, Fashion, Fashion
Nous sommes donc le 4 juillet, The Independence Day comme dirait Will Smith (enfin j’imagine…). Pourquoi en faire tout un “ramdam” ou plutôt un article? D’une part parce que dans la série on fête des truc originaires d’outre-atlantique, Halloween est encore bien trop loin et d’autre part parce qu’au cas où vous ne le saviez pas, j’ai été transformé en “Ricain” pendant 10 jours (si vous n’avez pas lu l’article de N ) California Dreamin’, c’est par ici!).
Lorsque j’étais à LA (fallait bien que je le place quelque part) le patriotisme était déjà en marche et les vitrines autant que les campagnes des marques étaient pleines de “Stars & Stripes”. C’est un peu comme lorsqu’on reçoit le catalogue jouets de la Saint Nicolas le 5 août… Je n’ai tout de même pas pu m’empêcher de me demander ce que donneraient tous ces vêtement tendances avec le drapeau belge à la place… hmmm… On est d’accord…
Malheureusement je ne suis plus là bas pour profiter de la fête, de ses millions de barbecue et autres fireworks, mais on avait prévu le coup! Fitting-room s’habille de bleu/blanc/rouge, d’étoiles et de lignes et s’en va se faire une petite barbecue pool party!
Quelques accessoires trouvés pour ma part chez Urban Outfitters (lunettes de soleil ornées de la bannière étoilée et cravate fine à carreaux multicolores), la chemise POP White d’Abbie & Rose et un chino bleu H&M et je suis prêt.
En ce qui concerne N, un bandeau pioché chez Brandy Melville ( la marque italienne à la taille unique, vous en déduisez ce que vous voulez! ;) mais on vous la conseille tout de même! A Paris, Amsterdam ou Berlin pour les Belgo’s ) et une robe Diesel.
On prend la “king of beers” (Bubweiser), on trouve le barbec et la piscine et c’est party! (ouais ok… désolé… mais j’aime bien le franglais et les jeux de mots border-line).
Malgré les expressions neutres supposées être “fashion” ;) , le 4 juillet dans la vrai vie, on s’éclate!! Ca mérite bien un bombe tout ça!
q.
PS: Ha messieurs! Tant que j’y pense, si l’envie vous prend de mélanger le bleu/blanc/rouge, rien de tel qu’un article conseil du GQ que voici! Have fun!

Tags: , , , , , ,

juillet 3, 2012 2

N-Q | California dreamin’

By in 03 | From Los Angeles

Quand “Q” rejoint “N” à L.A. Ca donne quoi ?

Nous y voilà, plusieurs mois après le lancement du blog …enfin une occasion de vivre en team “The california dream”, loin de cette grisaille (Bruxelles je te rejoins bientôt). J’ai certes une longueur d’avance tant sur le bronzage que sur le blond californien. Mais je dois dire: “Q, tu as du potentiel”. Chemise ouverte, lunette Ray-Ban, jean slim Diesel retroussé, longboard aux pieds…et vas-y que je fais mon ricain. Bon pour les tablettes de chocolat et le tatoo faudra revenir ou rester plus longtemps.
Vous l’aurez compris, on s’est pris un bon délire. J’avoue le décor joue. Impossible de se lasser de cette lumière et de ces palmiers, de la à même assortir ma robe. Gros paradoxe car on retrouve ce motif partout chez nous cet été et ici, il est dur à trouver bien coupé, sans être de mauvais goûts voire too much. Merci Mango !

Q porte une chemise et un jeans slim Diesel • un t-shirt Urban Outfitters • des espadrilles H&M • Lunettes Ray-Ban Wayfarer | N porte une robe Mango • sabots à talon Gérard Darel

Merci “Q” d’avoir fait le voyage, j’espère que tu te feras des potes aux skatepark de Bruxelles, si pas celui de Venice Beach est sympa.

Wowowow!!
Je me permets de m’incruster dans l’article de “N” pour apporter une petite précision. Dans un souci d’honnêteté je tiens simplement à souligner que faire “l’angeleno” (l’angelin, habitant de la cité des anges) n’est pas chose aisée, surtout quand le longboard me colle aux pieds comme un bloc de savon sur une peau de banane (pas trouvé mieux…). Ce qui est un peu gênant quand on veut faire le malin à Venice Beach! Par contre faire le “ricain » patriotique est nettement plus simple, rendez-vous demain! “N”… crois moi… la grisaille de la Belgique n’attend que ton soleil californien! (résultat, j’irais molo sur la frime du bronzage à ta place…)

nq.

Tags: , , , , ,

juin 14, 2012 0

J’ai trouvé sneakers à mon pied

By in 03 | From Los Angeles

Elles paraissent grosses et lourdes et sont hors de prix. Tous les people les portent, toutes les fashionistas finissent par craquer et casser leur tirelire. Et à force de les suivre à la trace, je les ai trouvées…je parle de mes sneakers compensées. Et je me félicite d’avoir pris mon mal en patience pour me dégoter non pas les originales, mais la bonne paire de compensation.

Steve Madden $119 • Jeffrey Campbell $150

J’en ai fait du repérage avant de les trouver,  pourtant ce n’est pas comme si ce modèle datait d’hier, ça fait juste deux ans qu’Isabel Marant l’a lancé. Mais pour trouver une paire à un prix abordable, j’ai passé en revue tous les shop online et, même si la mode peut nous paraître semblable d ‘un endroit à l’autre, mes chères sneakers se font plus rares dans les boutiques de la Côte Ouest.


Mais pourquoi aime-t-on autant ces baskets qui d’apparence peuvent mettre un certain temps avant de convaincre les plus sceptiques?

Au-delà de leur aspect très, très confortable, les sneakers sont multi-tenues. Elles se portent avec tout et soulignent le look, quel qu’il soit : la robe de cocktail semble d’un coup plus décontractée tout comme le short en jeans paraît plus sophistiqué. Et puis, gagner sept centimètres en faisant un grand semblant de rien, ça me plaît!

Désormais je ne les quitte plus d’une semelle. Et je ne suis pas la seule. Roulez jeunesse !

Nathalie: Sneakers Steve Madden • Short H&M • Top Brandy Melville • Veste sans manche Pimkie | Anaïs: Sneakers Jeffrey Campbell • Jupe Brandy Melville • Bandeau American Apparel • Chapeau Bowjie

Telles deux casseuses avec notre pseudo mètre quatre-vingts, on n’a plus peur de rien. On fume des clopes et on fait des bulles. Décidément, nos chaussures pourraient limite avoir une mauvaise influence; mais pas de risques de faire de nous des déséquilibrées. Quoique.
Merci Anaïs pour ce shooting.

n.

Tags: , , , ,

mai 23, 2012 0

Le Baseball en mode Dodgers

By in 03 | From Los Angeles

Ça y est! J’ai enfin vécu mon premier match de…baseball. Et le moins que je puisse écrire est qu’il me reste du chemin à parcourir pour réaliser mon premier home run vestimentaire.
Avez-vous déjà assisté un match de baseball, “en vrai” ou à la télé? Entièrement, au risque de perdre cinq heures de votre temps??!!
De mon côté, il m’a fallu quelques mois avant de franchir les portes du stade; pour tout vous avouer, jusqu’ici, j’ai plutôt déserté les Sport Bar pleins à craquer qui s’enthousiasmaient dès que des petits bonshommes à casquette piquaient un sprint après avoir frappé au hasard une petite balle blanche lancée à toute vitesse par un autre type à casquette.
Le beau temps et la visite de mon frangin et de ma belle sœur m’ont encouragé à jouer le jeu. Tant qu’à faire, autant vivre un premier match en live de l’intérieur et enfiler le costume de pom-pom girl (ce n’est qu’après que je me suis rendu compte qu’il n’y en avait pas, merci de m’avoir prévenue); qui dit supporter une équipe de baseball, dit vêtements adéquats. Pour ça, direction une boutique spécialisée. On essaie, on enfile, on compare les couleurs d’équipes et on choisit celles qui s’accordent le mieux. C’est décidé, on soutiendra les “Dodgers” car les couleurs sont belles, bleu tendance, le t-shirt est bien coupé et est bien plus esthétique que le rouge des “Angels”, l’autre équipe de la ville. Autant faire corps avec un vêtement comme avec une équipe. Du coup, on s’échauffe, on s’encourage, on minaude en bord de terrain (autant être certaine que cela produise un petit effet) avec, en tête, les premières notes d’une chanson bien connue, genre :

Summer loving had me a blast / Summer loving happened so fast
Met a girl crazy for me / Met a boy cute as can be
Summer days drifting away to oh oh the summer nights

Non, je n’en dirai pas plus. Pas la peine d’insister. Ce n’est pas le moment de rejouer Grease, un entraînement nous attend.



Nous voilà échauffés. Direction le Dodger Stadium non sans un détour par Wikipédia!
Bon, disons-le tout de suite, pour l’effet “méga super fan de”, c’est plutôt loupé. Nous sommes relativement passés inaperçus à côté des supporters dont le moindre tissu est estampillé aux couleurs du club. Un vrai spectacle parfois plus divertissant que le match en lui-même qui, en dépit des efforts de chacun pour encourager leur joueur vedette, est par moment un peu terne. Au moins, ça permet de discuter entre nous, d’aller se désaltérer, de savourer un bon (hum) Dodger Dog et finalement de vivre en direct son premier home-run. Celui qu’on attendait, celui qui est enfin venu et qui, au vu de notre réaction, nous fait dire qu’on est à notre tour, un peu supporter. Come on Dodgers !

n.

T-shirt femme : $34.99
T-shirt homme: $29.99
Casquette: $19.99

Tags: , ,